Crime & Punishment of Dimanche, 11 Juin 2017

Source: cameroonweb.com

Hôpital régional de Buéa: une femme enceinte éventrée

L’effroyable affaire fait déjà grand bruit à Buéa. Une femme enceinte aurait été éventrée à l’hôpital régional de la localité et son bébé aurait été volé en avril dernier.

Selon un témoignage de la sœur de la victime, recueilli par nos confrères de Camer.be, la jeune femme qui a eu quelques malaises dans la matinée du dimanche 02 avril aurait été conduite à l’hôpital de Mont Mary puis à l’hôpital régional de Buéa par sa belle-famille. Elle aurait rendu l’âme quelques heures après son admission. Mais chose étonnante, les membres de sa famille prévenue du décès, ne retrouveront à la morgue que le corps de la défunte…sans le bébé qu’elle portant.

Interrogé par la sœur de la défunte, le mari répondra avoir ordonné à l’agent de la morgue de retirer le fœtus et l’avoir déjà enterré sans toutefois fournir une preuve pour appuyer ses dires. Saisi par la famille, le 30 avril dernier le procureur aurait émis un mandat d’arrêt contre le mari qui finira par accuser sa tante et sa mère d’avoir orchestré cet acte odieux en complicité avec un agent de la morgue.

Les enquêtes auprès du directeur de l’hôpital régional de Buéa montreront plus tard que le corps sans vie de la victime avait été amené à l’hôpital par sa belle-famille (la mère et la tante du mari) qui souhaitaient qu’on retirer le fœtus de son ventre. Devant le refus du Directeur de l’hôpital, elles se seraient tournées vers l’agent de la morgue qui a accepté faire cette sale besogne contre une rémunération mais dit ignorer l’endroit où le fœtus a été enterré.

La dépouille de la victime est toujours à la morgue de l’hôpital régional de Buéa puisque la famille réclame que justice soit faite avant son inhumation. Crime rituelle ou faute médicale ? Seule l’enquête judiciaire pourra en dire plus !