Crime & Punishment of Monday, 9 October 2017

Source: cameroon-info.net

Une présumée voleuse de bébé arrêtée à Mbouda

Une jeune dame a été interpellée avec un enfant porté disparu il y a plus de deux semaines et dit avoir acheté le garçonnet à 500 000 FCFA.

La bonne nouvelle est que Clovis, un petit garçon âgé de deux ans porté disparu il y a plus de deux semaines, va pouvoir retrouver la chaleur de son véritable cocon familial. Et pour cause, le 6 octobre dernier, il a été retrouvé au bout d’une enquête diligentée par la brigade de gendarmerie de Mbouda dans la région de l’Ouest et des parents du disparu.

D’après certaines sources, le père du jeune garçon disparu va entamer lui-même des investigations pour retrouver l’enfant. Les fameuses enquêtes qui vont le mettre sur la piste d’un conducteur de moto, dénommé Darius. Il va donc feindre d’être un client et va attirer l’attention des gendarmes par ses cris, tout en s’agrippant au moto taximan, qu’il soupçonnait être en possession d’information concernant la disparition de son enfant.

La Nouvelle Expression du lundi 9 octobre 2017 rapporte que l’interrogatoire soumis au suspect va permettre d’apprendre que le jeune Clovis se trouve entre les mains d’une jeune dame de 25 ans, prénommée Hermione. Des embuscades orchestrées à Yaoundé, ville où se trouvait la jeune dame au moment des investigations vont permettre de mettre la main sur la présumée voleuse de bébé. Une fois à Mbouda, la suspecte va donner sa version des faits, en racontant pour justifier son acte qu’elle voulait combler le désir obsessionnel de trouver un frère cadet à son premier fils âgé de 9 ans, ne pouvant plus enfanter. Dans sa démarche, elle va se confier à un proche, qui va lui demander de lui verser 1,5 million de FCFA mais elle ne réussira à avancer seulement le tiers, soit 500 000 FCFA. Et c’est ce « proche en fuite » qui va enlever l’enfant après reçu l’avance.

Une version des faits qui ne semble pas convaincre l’enquêteur en charge du dossier. Actuellement, la suspecte et le conducteur de moto sont aux arrêts. Depuis le dénouement de cette histoire, la brigade ter de Mbouda a reçu près de dix plaintes pour vol de bébé, peut-on lire dans le journal.